posté le 08-02-2011 à 17:50:19

Au lendemain de la tempête..

Voici quelques photos prises au lendemain d'une petite tempête de neige.. Et oui, ça occupe !

 

Profitons-en pour une petite ballade en traineau..

 

 

 

 

 Des escaliers à déblayer

 

 

 Un défilé de déneigeuses dans les rues

 

 

Des entrées plus tellement délimitées.. 

 

                                

 Voitures un peu plus lourdes que d'habitude        Des courageux préférant la pelle à la muscu.

 

De la neige qui fait le bonheur de tout le monde 

 

 

De généreux dons qui donnent plus tellement envie..  

 

                       

 Des vélos qui ne seront pas en fonction tout de suite..

 

 

                       

       Des arbres qui rivalisent de beauté..

 

 

 

           

                 Et un bébé bien fatigué.. 

 

 

 


Commentaires

 

1. Ludivine K  le 10-02-2011 à 14:24:46

Coucou cousine !
c'est vraiment Magnifique tes photos sous la neige !
Sa donne envie de venir, j'adore la neige ^^
gros bisous
a bientot

 
 
 
posté le 26-02-2011 à 16:15:22

Premiers pas dans le monde journalistique..

 

A la demande de plusieurs d'entre vous, voici quelques "travaux" journalistiques réalisés dans le cadre de mes cours.

A vrai dire, c'est assez intimidant pour moi de vous faire lire mes articles, puisque selon moi, ils sont encore loin d'être parfaits..  Et puis, la presse écrite et moi, il semblerait qu'on ne forme pas une bonne équipe.

 

Alors je vais commencer par vous dévoiler une capsule radio que je viens de terminer avec mon amie Rachel. La radio m'intimide moins que le papier on dirait ^^  Étrange..

 

Nous sommes allées interviewer un réalisateur et un acteur québécois, qui s'apprêtent à tourner un western québécois. Cette interview a été particulièrement marquante, pour toutes sortes de raisons, mais avant tout à cause du lieu de la prise de son. Je vous laisse le soin de deviner l'endroit dans lequel nous les avons interrogé (ceux qui savent déjà, chuuuuuttt, on laisse une chance à tout le monde)

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires ; c'est toujours un plaisir de vous lire :) 

 

 

 
 

 

http://www.hankestenville.com/  

 


Commentaires

 

1. mamounnette  le 01-03-2011 à 19:47:09

sympa surtout en imaginant la situation de" l'interwevé"

2. factory coach outlet  le 18-03-2011 à 04:05:05  (site)

With great pleasure I read your blog. The information is very interesting. my gratitude to you.

3. kisou01  le 26-03-2011 à 16:27:39

super didonc je me suis bien regalee

 
 
 
posté le 04-03-2011 à 22:51:49

PUBLICITE PUBLICITE PUBLICITE

 

 

 

J'en profite pour faire un peu de publicité pour notre émission de radio, Générique, que nous animons chaque vendredi à 13h (au Québec) ou 19h (en France) sur Choq.fm, la webradio de l'UQÀM.  

 

Cette émission est entièrement consacrée au cinéma. On vous présente des critiques, des portraits d'artisans du cinéma, des dossiers spéciaux (Oscars, Césars, Jutras, etc.) et des dossier thématiques, ainsi que des entrevues. Et chaque semaine, on vous présente les dernières actualités cinématographiques, ainsi qu'une petite devinette dans laquelle il s'agit de trouver un personnage mystère, à travers différents indices dévoilés au cours de l'émission.

 

Pour les curieux, je vous invite à faire un tour sur le site de notre émission : http://choq.fm/generique.html

 

Vous pourrez réécouter les archives, et nous suivre chaque vendredi en direct. 

 

Par la suite, je vous invite à laisser vos commentaires sur notre page Facebook:  http://www.facebook.com/pages/Générique/

 

 
 
 


Commentaires

 

1. Coach Ergo Bags   le 20-04-2011 à 07:38:58  (site)

À l'aide d'une poche à pâtisserie munie d'une douille cannelée d'environ 1/2 cm (1/4 po) de diamètre, façonner des bâtonnets d'environ 15 cm (6 po) de long en les laissant tomber, un à la fois, dans la friteuse. Frire environ 8 beignets à la fois environ 3 minutes en les retournant à mi-cuisson jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Égoutter sur la plaque.

 
 
 
posté le 07-03-2011 à 05:03:50

Poutine dessert

 

Il y a quelques mois, je vous présentais un plat typique du fast-food québécois : la poutine.

Eh bien aujourd'hui, je partage avec vous une recette de notre chef bien-aimé, Ricardo Larrivée : la poutine dessert ! 

Je ne l'ai pas encore testée, mais rien qu'à voir la photo qui accompagne, mes papilles s'en donnent à coeur joie :)

Voici la recette du chef, je suis curieuse de recueillir vos commentaires... 

 

 

 

 

 

Ingrédients (8 portions)

Caramel (sauce brune)

 

60 ml (1/4 tasse) d'eau

375 ml (1 1/2 tasse) de sucre

45 ml (3 c. à soupe) de sirop de maïs

250 ml (1 tasse) de crème 35 %

180 ml (3/4 tasse) de beurre demi-sel, coupé en cubes

 

 

 

Pâte à beignets (frites)

  

430 ml (1 3/4 tasse) de lait

250 ml (1 tasse) de beurre non salé, coupé en morceaux

2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

310 ml (1 1/4 tasse) de farine tout usage non blanchie

5 oeufs

Huile végétale pour la friture

125 ml (1/2 tasse) de sucre

30 ml (2 c. à soupe) de cannelle moulue

 


Simili fromage en grains


Grosses guimauves, déchirées avec les doigts

 

 

Préparation

Caramel (sauce brune)

 

Dans une casserole, porter l'eau, le sucre et le sirop de maïs à ébullition. Nettoyer les parois de la casserole avec un pinceau mouillé pour enlever toute trace de cristaux de sucre. Cuire sans remuer jusqu'à ce que le mélange prenne une couleur dorée.

Retirer la casserole du feu et ajouter la crème graduellement en remuant. Poursuivre la cuisson doucement en remuant jusqu'à ce que le mélange soit homogène.

Incorporer le beurre en fouettant jusqu'à ce que la sauce soit lisse et homogène. Laisser tiédir.

 

 

Pâte à beignets (frites)

 

Chauffer l'huile de la friteuse à 190 °C (375 °F). Tapisser une plaque de papier absorbant ou y déposer une grille.

Dans une grande casserole, porter à ébullition le lait avec le beurre et le sel. Retirer du feu. Ajouter la farine d'un seul coup et brasser vigoureusement à la cuillère de bois jusqu'à ce que la pâte forme une boule lisse.

Remettre la casserole sur un feu doux et cuire en remuant la pâte pendant environ 2 minutes jusqu'à ce quelle se détache des parois.

Retirer du feu et laisser tiédir quelques minutes. Ajouter les oeufs, un à la fois, en battant énergiquement à la cuillère de bois ou au batteur électrique entre chaque addition, jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène.

 

À l'aide d'une poche à pâtisserie munie d'une douille cannelée d'environ 1/2 cm (1/4 po) de diamètre, façonner des bâtonnets d'environ 15 cm (6 po) de long en les laissant tomber, un à la fois, dans la friteuse. Frire environ 8 beignets à la fois environ 3 minutes en les retournant à mi-cuisson jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Égoutter sur la plaque.

Dans un cul-de-poule (bol en acier inoxydable), mélanger le sucre et la cannelle.

 

Plonger les beignets encore chauds dans le mélange de sucre et secouer le bol pour bien les enrober et retirer l'excédent. Réserver sur une plaque au four préchauffé à 100 °C (212 °F).

Répéter l'opération avec le reste de la pâte.

 

 

Montage

 

Répartir les beignets dans 8 bols, napper de sauce et de morceaux de guimauves. Servir tiède.

 

 

 


Commentaires

 

1. mamounnette  le 07-03-2011 à 15:59:27

ca m'a l'air exquis mais gare aux bourrelets car le caramel au beurre salé doit être tres calorique cependant il faut tester les bonnes choses!

2. lulu.  le 08-03-2011 à 06:57:39

ça à l'air pas mal en effet ^^
rien que "pâte a beignet" me donne envie Sourire

3. loulette26  le 22-03-2011 à 17:23:35

hummmmmmm mais oui calorique lol

donc après footing hop hop lol ^^

Clin doeil Sourire Rire

 
 
 
posté le 22-03-2011 à 15:49:32

On se fait une toile !?

 
Le cinéma québécois n'étant pas très diffusé en France - à l'exception peut-être des Invasions barbares de Denis Arcand, ou encore de Crazy de Jean-Marc Vallée - j'aimerais vous faire partager quelques uns de mes coups de coeurs.
 
Certains sont plus récents que d'autres, mais tous m'ont plu pour des raisons diverses.
Voici ma sélection : 
 
Incendies, de Denis Villeneuve (2010)
 

 

Inutile de perdre votre temps à cliquer à droite à gauche pour trouver le synopsis, voici le résumé offert par Allociné : 
 
A la lecture du testament de  leur mère, Jeanne et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l'une destinée  à un père  qu'ils croyaient mort et l'autre à un frère dont ils ignoraient l'existence. Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère. Elle décide immédiatement de partir au Moyen-Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien.. 
 
Simon, lui, n'a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s'est toujours montrée distante. Mais son amour pour sa soeur jumelle le poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de leurs ancêtres sur la piste d'une mère bien loin de celle qu'ils ont connue.
 
Ce film, adapté de la pièce de Wajdi Mouawad, est véritablement mon coup de coeur de 2010. 
 
Je pense qu'il puise sa force et sa beauté dans la difficulté : il traite de sujets complexes, les héros traversent des moments extrêmement difficiles, et la plupart des scènes se déroulent dans des régions profondément marquées par le conflit (Moyen Orient, désert de Jordanie,...)
 
Ce film mérite qu'on lui accorde 2h30 de notre temps, non seulement pour le travail remarquable du réalisateur, Denis Villeneuve, mais aussi pour le jeu extraordinaire des acteurs qui pourtant ne sont pas tous des professionnels, et la beauté des images, provenant d'une direction photo merveilleuse. 
Sans oublier que l'histoire, point central du film, nous amène à nous questionner sur des sujets profonds.
 
Vous l'aurez compris, il est difficile de rester indifférent après le visionnement de cette oeuvre.  On prend au minimum conscience de la chance que nous avons de vivre en Occident. 
 
 
 
Babine, de Luc Picard (2008)
 

  
Synopsis 
 
À Saint-Élie de Caxton, les habitants les plus superstitieux, dont un barbier ivrogne et une commère enceinte depuis vingt ans, attribuent à Babine, fils simple d'esprit d'une guérisseuse peu avenante surnommée La Sorcière, tous les malheurs qui s'abattent sur le village. Lorsque l'Église flambe, avec dedans le bienveillant Vieux Curé, le successeur fanatique de ce dernier s'empresse de faire condamner à mort le fou inoffensif en lui arrachant une confession sous la menace. 
 
Le garçon naïf et rêveur parvient cependant à s'échapper, grâce à l'aide de l'avisé Toussaint brodeur, marchand général et éleveur de mouche, qui est presque devenu un père pour lui. Babine aboutit alors dans un cirque ambulant, ou il tombe sous le charme d'une saltimbanque qui exécute un numéro périlleux avec un taureau géant..
 
Ce film est avant tout un conte, écrit et raconté par le talentueux Fred Pellerin.
 
Bien que l'histoire ne soit peut-être pas l'intérêt premier de ce film, j'ai trouvé intéressant de partager cette oeuvre avec vous, pour tout le travail artistique et cinématographique du film.
 
Les images sont superbes, la direction photo a été minutieusement travaillée, tout comme les personnages. Ils ont tous une force de jeu remarquable. Chaque personnage est creusé, travaillé, et devient beau à l'écran. Les acteurs principaux du film sont très bons, et on plonge vite dans le conte avec eux. 
Alors pour ma part, c'est un coup de coeur artistique :)
 
 
D'autres suivront prochainement... 

 
"Le cinéma, c'est un oeil ouvert sur le monde." 
[Joseph Bédier] 
 
 


Commentaires

 

1. Coach Ergo Bags   le 20-04-2011 à 07:38:19  (site)

Je ne connaissais pas le nom de ce magnifique insecte, j'en avais aussi photographié une il y a quelques temps dejà.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article